Suggestion

Voici une suggestion que les anciens élèves pourraient réaliser, qui répondrait aux vœux de Samuel Moorat le généreux bienfaiteur et qui répond, en partie, aux statuts de l’ACASM

 

Aujourd’hui, la technologie nous offre des moyens de communication rapides et gratuits

Chaque foyer a ordinateur, tablette et smartphone, avec lesquels il est aussi possible d’écrire en arménien.

Dans les grandes villes, Paris, Lyon et Marseille…Il est possible à celui qui le désire vraiment d’apprendre l’arménien, il y a des facs, des écoles pour les petits et des associations pour les plus grands qui dispensent des cours avec les contraintes qui vont avec ces cours.

Celui qui habite loin des grands centres doit se contenter de livres, pas toujours pratique,  l’arménien, c’est aussi et surtout des sons, ce que ne donne pas le livre.

A notre disposition, nous avons Youtube qui peut diffuser gratuitement des vidéos, mieux, si la vidéo est très suivie, cela peut générer de l’argent.

Alors, pourquoi ne pas faire des cours d’arménien sur Youtube, il faut peu de matériel :

  1. Caméra, ou appareil photo soit un smartphone, tous peuvent faire des films d’une vingtaine de minutes.
  2. Un pied pour tenir la caméra ou l’appareil de photo, le smartphone
  3. Un tableau blanc (moins de 100€ )
  4. Des stylos adaptés au tableau et un chiffon pour effacer

Il faut surtout un bon professeur qui maîtrise l’arménien comme le français, avec une bonne élocution.

L’idée est des faire des petites vidéos de 20 à 30 minutes, qui commenceraient du b.a- ba, pour amener l’élève à un niveau bac voir plus, on peut aussi imaginer des cours d’histoire arménienne, d’architecture, de cuisine, de duduk…

Les avantages sont multiples.

Pour ceux qui suivent des cours dans les associations :

Finis les élèves d’âge et de niveau différents.

Fini la / le prof bénévole (pas toujours compétente, malgré une bonne volonté) absent pour raisons familiales ou de santé.

Fini de gâcher son Week end familial, pour suivre cours.

Fini de se déplacer.

Ces cours pourraient être suivis des grands villes mais aussi, au fin fond de la Lozère et de pratiquement partout dans le monde.

Fini le livre silencieux, là il y a les sons, la prononciation.

On peut commencer les cours n’importe quand, commencer en septembre n’est plus une obligation.

On commence les cours sur un module en fonction de son niveau.

On peut voir et revoir un module mal assimilé (comme pour certaines lettres arméniennes au graphisme ou au son approchant).

Un site web pourrait compléter le dispositif, où on pourrait poser des questions, les réponses apportées pourraient aider aussi d’autres étudiants qui ont la même interrogation.

Pourquoi pas organiser des réunions régulières sur zoom, où l’on parlerait en arménien, afin de familiariser les élèves à la conversation

Je ne pense pas que cela nuirait aux écoles existantes, mieux, si elles voulaient de donner la peine, cela leur ferait de la publicité.

RAPPEL : quel que soit le support, pour ajouter un clavier arménien :

Paramètres – Langue – Ajouter Langue ou clavier – choisir : Arménien.