Info

Quelques précisions d’Alain Marcerou qui depuis des années travaille dans l’ombre pour aider le collège et les mekhitaristes. Il est Vice Président de l’ACASM : Association Collège Arménien Samuel Moorat, qui est en charge de gérer le collège et est en procès avec Mgr Zekiyan.
Le point de la situation au Collège: Bonjour, un groupe a obtenu il y-a quelques mois l’invalidation par le tribunal de Nanterre de la gouvernance de M. Zekyian. Cette décision fait l’objet d’un appel dont je suis le premier mis en cause. Entre temps et malgré la conjoncture, nous avons assuré le site qui ne l’était plus et avait fait l’objet d’actes de vandalisme répétés, nous avons engagé la tâche de reconstruire les grilles de séparation du site, nous négocions les dettes d’impôts fonciers non réglés par les prétendus gérants du site. Cela prend beaucoup de temps et de moyens, avant de pouvoir mettre en action les projets constructifs, avec la crainte d’une décision de justice défavorable. Il nous faut remporter ce combat juridique qui remet cette institution dans son cadre original: un leg destiné à l’éducation de jeunes de culture arménienne et au rayonnement de celle-ci. Pour ma part ce combat je le conduis depuis plus de 36 ans, pour sauver le couvent, puis le collège. Le couvent est, hélas, victime de plusieurs problèmes qui se superposent: la diminution des ressources humaines en est la principale, l’absence de formation d’au moins quelques Pères en matière de gestion est une lacune. Face à ça la bureaucratie de la Sacré Congrégation pour les Eglises Orientales a son agenda, on ne peut pas le confondre avec un agenda du Vatican, c’est une bureaucratie autonome qu’en son temps, et avec la coopération de la Cour des Comptes du Vatican, j’ai mis en cause dans sa gestion des biens du Collège de Venise. Cette bureaucratie a, à l’évidence, sa diplomatie à l’égard de la Turquie. C’est en résumé, la difficulté du combat que nous menons. M. Zekyian dit partout qu’il a été nommé par le Pape François, je sais de source sûre qu’il n’a jamais eu la chance de parler au Pape. Il fallait trouver un prêtre accepté par les autorités Turques, il est né en Turquie, il n’y avait pas d’autres candidats. Sa place n’est pas facile car il se trouve comme se fut écrit à Venise « Le serviteur de deux maîtres ». Il ne peut être des nôtres.

A cette heure, l’ACASM: Association Collège Arménien Samuel-Moorat, est toujours en procès avec le délégué du Vatican LB Zekiyan, le dossier est complexe de par le litige et les intervenants.  Le tribunal demande des compléments d’informations, la Covid n’arrange pas les choses, de plus il faudra trouver un juge qui osera prendre une décision, l’ombre du Vatican plane sur ce dossier. Rendez-vous début juin.